Butembo : une attaque contre la prison de Kakwangura fait 3 morts et plusieurs prisonniers évadés

Butembo : une attaque contre la prison de Kakwangura fait 3 morts et plusieurs prisonniers évadés

Des bandits armés assimilés aux maï-maï ont attaqué, tôt le matin de ce mercredi 10 août 2022, la prison centrale de Kakwangura dans la ville de Butembo au Nord-Kivu. Les faits se sont passés autour de 2 heures locales. Des coups de balles ettendus dans cette partie de la ville ont plongé la population dans une panique totale.

D’après l’armée qui corrobore cette information, le bilan encore provisoire fait état de deux policiers commis à la garde tués et un assaillant neutralisé par les services de sécurité.

Le capitaine Antony Mwalushayi, porte-parole de l’armée dans la régio, indique que plusieurs prisonniers ont réussi à s’évader de la prison centrale de Kakwangura. La même source ajoute que la cellule de détention des femmes dans cette maison carcérale a été incendiée par les assaillants.

« Le premier bilan fait état de 2 policiers qui étaient de garde tués, un combattant maï-maï du nom de Kasereka Vyeka neutralisé, son arme et un colis contenant 90 munitions récupérées par les militaires venus en renfort. Quelques détenus de cette prison se sont évadés et la cellule de détention des femmes a été brûlée avant l’arrivée du renfort. Après la poursuite de ces hors-la-loi par les militaires des FARDC, 3 évadés ont été maîtrisés et ramenés en prison », a rapporté le capitaine Antony Mwalushayi.

Par ailleurs, des premiers témoignages parvenus à notre rédaction, affirment que trois assaillants qui voulaient se donner au pillage des biens de la population dans le quartier Kalemire ont été appréhendés par une foule et brûlés vifs. Plusieurs effets militaires et quelques armes ont été récupérés par la population des mains des assaillants.

Pendant ce temps, la situation est redevenue calme et des dispositions sécuritaires sont prises pour retrouver les prisonniers évadés, rassure l’armée. Cependant, des sources civiles locales, renseignent que les activités socioéconomiques tournent encore au ralenti.

Elias Aungama

ACTUALITES EAST AFRICAN COMMUNITY General NATION News Politics POLITIQUE POPULAIRE RDC