Manifestations anti-Monusco au Nord-Kivu : le Gouverneur Constant Ndima appelle au calme et à la retenue

Manifestations anti-Monusco au Nord-Kivu : le Gouverneur Constant Ndima appelle au calme et à la retenue

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le lieutenant-général Constant Ndima Kongba appelle toute la population de Goma, Butembo et Beni au calme et à la retenue. Cet appel est consécutif aux manifestations anti-Minusco organisées dans les villes de Goma et Butembo depuis lundi 25 juillet 2022 causant plusieurs morts, des blessés et des dégâts matériels énormes dans les locaux de la Monusco.

Dans une communication faite ce mardi 26 juillet, l’autorité provinciale juge « d’intolérables et d’inacceptables » les dérapages enregistrés dans les manifestations contre la Monusco à Goma et à Butembo.

Tout en comprenant la déception de sa population, le gouverneur militaire appelle les forces de l’ordre à tout mettre en œuvre afin de remettre hors d’état de nuire toute personne qui se rendra coupable des actes ci-haut cités.

« Face à cette situation très préoccupante et inquiétante qui doit vite être maîtriser, j’en joints la police nationale congolaise et les autres forces de sécurité de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour interdire toutes les manifestations sur la voie publique et rétablir l’ordre dans l’immédiat et remettre les choses au droit chemin » a dit l’autorité provinciale.

La situation est restée tendue toute cette journée dans les villes de Goma et Butembo où la population était une fois, dans la rue pour exiger le départ de la Monusco. On signale cependant, plusieurs morts et blessés lors de la dispersion des manifestants.

À Goma par exemple, plus de cinq civils ont été tués depuis lundi 25 juillet, premier jour des manifestations.

Par ailleurs, dans la ville de Butembo, les sources policières parlent de 8 morts côtés civils et 3 casques bleus de la Monusco tombés. Parmi eux figurent deux indiens et un Marocain. Loin de ce bilan, plusieurs autres civils ont été blessés et des biens emportés dans la base de la Monusco située à Bel-Air près de la mairie de Butembo.

Rédaction

ACTUALITES Business CULTURE EAST AFRICAN COMMUNITY ECONOMIE General NATION News Politics POLITIQUE RDC