Rumeurs sur une quelconque entrée du M23 à Goma : le Gouverneur militaire apaise ses administrés et précise que l’armée se comporte bien sur le terrain

Rumeurs sur une quelconque entrée du M23 à Goma : le Gouverneur militaire apaise ses administrés et précise que l’armée se comporte bien sur le terrain

Quelques heures seulement après une panique générale observée dans la partie nord de la ville de Goma, le Gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu appelle sa population au calme et rassure que les militaires des forces armées de la République démocratique du Congo se comportent très bien sur les différentes lignes de front dans les territoires de Nyiragongo et Rutshuru au Nord-Kivu.

Dans une communication faite ce même mardi 15 novembre 2022 devant la presse, le lieutenant-général Ndima Kongba Constant a fait savoir qu’il s’agissait d’une rumeur faisant état de l’entrée du M23 dans la ville volcanique.

Il en appelle par ailleurs, au renforcement de la vigilance afin de bouter hors d’état de nuire l’ennemi qui tente de mettre un terme au mariage civilo-miliraire.

« Au regard des rumeurs faisant état de la présence ennemi dans la ville de Goma, lesquelles rumeurs sont véhiculées par l’ennemi afin de créer une panique générale au sein de la population. Je vous demande de rester calme et de vaquer librement à vos occupations. Je tiens, à vous rassurer que les forces loyalistes se comportent très bien sur les terrains des opérations et contiennent l’ennemi à Kibumba. Je vous demander de reste vigilant et de résister à l’ennemi » a dit Ndima Kongba Constant, autorité provinciale.

La situation était tendue l’après-midi de ce mardi 15 novembre 2022 dans le groupement de Munigi dans le camp des déplacés de Kanyaruchina. Ici, les déplacés ont plié bagages et prendre la direction de Goma suite à une rumeur faisant état de l’entrée des rebelles du M23 dans la région.

Cependant, les premiers témoignages recueillis sur le terrain, renseignent que tout est parti d’un crépitement de balles par un militaire des FARDC au niveau de la barrière OPRP plongeant ainsi, la population dans une psychose sans précédent.

Outre que ça, quelques militaires des FARDC ont été visibles sur des motos en provenance de Kibumba vers Goma. Une situation qui serait également, selon nos sources, à la base de la panique générale observée dans le site de Kanyaruchina à Munigi. Mais selon la société civile de Nyiragongo, ces derniers étaient relevés par d’autres sur les lignes de front.

Elias Aungama

ACTUALITES EAST AFRICAN COMMUNITY General NATION Politics POLITIQUE POPULAIRE RDC