Tueries à Beni-Paida : la société civile dénonce la non prise en compte des alertes de la population locale

Tueries à Beni-Paida : la société civile dénonce la non prise en compte des alertes de la population locale

Des terroristes des forces démocratiques et alliées ADF, ont de nouveau, signé une incursion sanglante dans le quartier Paida en commune de Ruwenzori dans la ville de Beni au Nord-Kivu la nuit de mardi à ce mercredi 13 juillet 2022. D’après des sources civiles locales, au moins sept personnes ont été sauvagement tuées par l’ennemi.

Les premières informations parvenues à notre Rédaction, renseignent que les assaillants ont pris d’assaut cette partie de la ville de Beni autour de 21 heures locales avant de tuer des civils innocents.

Outre ce bilan encore provisoire, des maisons ont été incendiées et d’autres civils emportés dans une destination inconnue jusqu’à présent.

Joint à ce sujet, Nick Junior, cadre de la société civile dans cette partie du Nord-Kivu, déplore ce qu’il qualifie de relâchement dans les opérations militaires contre les ADF depuis le déclenchement de la guerre contre le M23 dans le Rutshuru. Il déplore, par ailleurs, la non prise en compte par des autorités militaires, des alertes faites par la population locale.

Cependant, les forces armées de la République Démocratique du Congo précisent que la situation de Paida et d’autres entités ciblées par des ADF, sont sous contrôle des FARDC.

Le capitaine Antony Mualushayi porte-parole de l’armée dans le secteur opérationnel Sokola 1, indique que l’ennemi voulait créer une diversion avec comme objectif principal de lancer un assaut sur la prison centrale de Beni-Kangbwayi pour la libération de certains rebelles en détention.

ACTUALITES EAST AFRICAN COMMUNITY General NATION News Politics POLITIQUE POPULAIRE RDC