Nord-Kivu : Kibumba sous contrôle de la force régionale, le M23 s’est volontairement retiré

Nord-Kivu : Kibumba sous contrôle de la force régionale, le M23 s’est volontairement retiré

Le mouvement du 23 mars (M23) s’est officiellement retiré de la commune rurale de Kibumba en territoire de Nyiragongo au nord de la ville de Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Au cours de la cérémonie de remise officielle de cette partie du territoire de Nyiragongo à la force régionale de la Communauté des États de l’Afrique de l’Est (EAC), le colonel Amani Nzenze John du M23 a fait savoir que cette décision s’inscrit non seulement dans le cadre du respect des résolutions prises par les chefs d’États de l’EAC à Luanda ; mais aussi dans le cadre des récentes réunions tenues entre le M23 et la force régionale dans cette commune rurale.

Cependant, il en a profité de l’occasion pour réitérer leur vœu d’avoir des discussions directes avec le gouvernement congolais dans le cadre, poursuit-il, de la suite de la pacification de la région.

« Ce geste de bonne volonté, c’est au nom de la paix et s’inscrit dans le cadre des recommandations du mini-sommet de Luanda. Nous espérons que le gouvernement de Kinshasa va saisir cette opportunité pour travailler sur la restauration de la paix. Cette décision est le résultat de deux réunions tenues successivement à Kibumba en date du 12 et 22 décembre dernier avec la force régionale. Nous continuons à demander un dialogue direct avec le gouvernement » a fait savoir, Amani John du M23.

De son côté, le général-major Jeff Nyanga, commandant de la force régionale de l’EAC qui a pris note de ce retrait du M23, a salué le geste posé ce jour et parle du début de la pacification de la partie Orientale de la République démocratique du Congo.

Tout en déplorant les récentes tueries perpétrées à Kishishe, cet officier militaire Kényan a rassuré la population congolaise sur l’engagement de la force régionale à ramener la paix dans la région. Il en appelle ainsi, la population ayant fui cette partie du territoire de Nyiragongo, à regagner leurs villages respectifs, car précise-t-il, ils sont désormais sous contrôle de la force régionale.

Pour lui, la force régionale va de plus s’engager afin de se rassurer que l’axe Bunagana-Rutshuru-Kibumba-Goma soit réouvert vu son impact sur la vie socio-économique des populations du Nord-Kivu.

« La journée d’aujourd’hui, est une journée qui marque le début de la réalisation de la paix dans l’Est de la RDC. Nous prenons note du début de retrait du M23 des zones qui étaient sous leur occupation conformément aux recommandations du mini-sommet de Luanda. La force régionale réitère le besoin d’un retrait systématiquement et organisé des éléments du M23 vers le mont Sabinyo. Nous recommandons également le cessez-le-feu par toutes les parties prenantes. Nous apprécions les efforts louables du gouvernement congolais et nous restons engagés durant notre mandat et nous demandons à la population de regagner » a dit à la presse, le général-major Jeff Nyanga, de la force régionale de l’EAC.

Après la cérémonie y relative qui s’est tenue au bureau de la commune rurale de Kibumba ; les responsables du M23 qui ont en ont pris part, ont fait une descente avec les militaires de la force régionale, dans quelques sites considérés comme leurs anciennes bases dans le souci de se rassurer de la remise totale et/ou officielle de cette partie du territoire de Nyiragongo.

Par ailleurs, Laurent Mugiraneza, notable et cadre de la société civile de Rutshuru estime que le M23 tente de créer une diversion, car dit-il, il s’illustre par des actes inciviques dans l’axe Bwito.

Pour rappel, le mouvement du 23 mars, contrôle encore nombreuses localités dans le territoire de Rutshuru. C’est notamment la cité de Kiwanja, Rutshuru centre, Bunagana pour ne citer que celles-là.

Elias Aungama

ACTUALITES Business CULTURE EAST AFRICAN COMMUNITY ECONOMIE General NATION News Politics POLITIQUE POPULAIRE RDC